Épilation définitive : combien de temps pour les résultats ?

Épilation définitive : combien de temps pour les résultats ?

Les techniques d’épilation définitive sont appréciées pour leur capacité à résoudre radicalement le problème de repousses de poils intempestives. Toutefois, bien que ces techniques aient bonne presse, certaines personnes se posent encore des questions sur l’intérêt de les adopter. L’une des principales interrogations liées à l’épilation définitive porte sur le temps qu’il faudra pour que les résultats se mettent en place. La réponse à cette dernière préoccupation varie selon la technique utilisée et selon les prédispositions génétiques du patient. Nous vous donnons ici quelques indications générales pour que vous puissiez vous faire une idée du temps que votre épilation définitive mettra en moyenne pour donner les résultats attendus.

Les différentes techniques d’épilation définitive

Épilation définitive : combien de temps pour les résultats ?

On retrouve dans la pratique trois principales techniques d’épilation définitive : l’électrolyse ou épilation électrique, le laser et la lumière pulsée. D’après les médecins, pour se prononcer sur le temps d’apparition des résultats après la mise en œuvre de l’une de ces techniques, il faut prendre en compte plusieurs paramètres, dont le principe même de la technique.

L’électrolyse

L’épilation électrique est la plus ancienne technique d’épilation définitive. Elle est aussi la plus efficace des méthodes connues à ce jour, bien que les autres méthodes semblent la supplanter en termes de popularité. Elle permet d’éliminer les poils à l’aide d’une impulsion électrique. Le médecin esthéticien ou le dermatologue insère un microfilament dans le follicule afin d’y envoyer de l’électricité et de détruire le bulbe du poil de façon définitive. Ensuite, le poil n’ayant plus de racine est retiré à la pince. Le procédé doit être répété pour chaque poil afin de couvrir toute la zone pileuse. Le traitement à l’électrolyse n’est possible que si les poils sont en phase de pousse. Cette contrainte, ajoutée au côté fastidieux de la tâche, oblige le patient à supporter plusieurs heures de traitement. Sur ce coup, il devra donc être véritablement « patient ».

Le principal atout de cette méthode, en comparaison aux autres, se trouve en son efficacité sur certaines zones du corps comme les aisselles. En général, ces zones répondent particulièrement bien à l’électrolyse et épargnent le patient des séances de rasage pendant de longues années. Pourquoi seulement « pendant de longues années », alors qu’on parlait d’épilation définitive ? Parce que même si on parle d’épilation définitive, il faut généralement entretenir la zone épilée au bout de quelques années. Mais contrairement à ce qu’on peut observer avec les autres techniques, les résultats après une épilation électrique, notamment sur les zones comme les aisselles, peuvent demeurer pendant près de 10 ans.

L’épilation au laser

Comme la technique précédente, l’épilation laser a aussi pour but la destruction du bulbe du poil. Toutefois, le dispositif utilisé diffère, puisqu’il s’agit ici d’un laser. Ce dernier émet une lumière dont les photons sont absorbés en fonction de la couleur des structures sur lesquelles ils sont dirigés. En clair, l’appareil fonctionne suivant la pigmentation de l’élément qui est posé en face. Dans le cas des lasers dépilatoires, les cibles sont les poils ayant une couleur brune ou noire. Ainsi, à chaque fois que l’appareil se trouvera en face d’un poil ayant ces teintes, les photons seront absorbés. La lumière, ainsi débarrassée de ces particules, se transformera en chaleur. C’est cette dernière qui détruira le bulbe pilaire, assurant ainsi au patient une épilation définitive.

L’inconvénient avec cette technique est qu’elle n’est pas efficace si le poil n’a pas une pigmentation « naturelle » de la peau. En face d’un poil roux, blond ou encore blanc, rien ne se produira donc. Les photons ne pourront pas être absorbés et la lumière ne deviendra pas une chaleur destructrice. Par conséquent, seules certaines personnes peuvent être traitées. Sur ce point, une autre précision s’impose. La lumière du laser reconnaît la mélanine présente sur le poil, mais aussi sur la peau. Ainsi, si un patient a la peau trop foncée, après la destruction du poil, l’appareil s’attaquera à la peau. Pour éviter ce risque, seules les personnes ayant une peau claire sont communément admises pour les séances au laser. Dès lors que l’on peut s’affranchir des contraintes liées à la coloration, l’épilation au laser représente une technique extrêmement efficace. Avec un bon traitement, près de 80 à 95 % des poils ne repoussent pas. Les quelques repousses qui peuvent être observées sont alors assez fines et éparses.

L’épilation à la lumière pulsée

Ici également, le praticien se sert de la lumière pour détruire le follicule. Dans ce cas-ci, il s’agit d’une lumière à haute fréquence, émise par à-coups, et qui détruit la racine du poil. Comme la lumière du laser, elle réagit au contact du pigment de la peau. Elle permet principalement de traiter les poils ayant la couleur de la mélanine. Hélas, tout comme l’épilation au laser, la lumière pulsée n’est pas recommandée pour les peaux bronzées (mates, noires ou métissées). Toutefois, elle est moins douloureuse que les autres techniques, et tout aussi efficace.

Quel est le délai pour observer les résultats attendus après une épilation définitive ?

Épilation définitive : combien de temps pour les résultats ?

Maintenant que le principe est connu, il va être plus facile de donner de façon concrète le temps que prendra le traitement pour une épilation définitive. Nous pourrons alors en déduire le temps qui s’écoulera avant que les premiers résultats définitifs soient observables.

L’électrolyse

Rappelez-vous, le principal point faible de cette méthode se trouve en la durée du traitement. L’intervention du médecin dermatologue peut durer plusieurs heures par séance. Tout dépendra du matériel utilisé, du niveau de pilosité que désire obtenir le patient et surtout de la densité de la zone à traiter. Toutefois, de nouvelles technologies existent désormais pour réduire le temps de traitement. Si le patient ne peut pas supporter de longues séances, il peut demander à les étaler. En principe, il faut compter entre 6 et 10 séances avant d’obtenir le résultat final. Lors des premières séances, le médecin s’occupe des poils en période de pousse. Le patient devra ensuite revenir pour commencer les traitements sur les poils qui étaient au repos. Les rendez-vous sont étalés sur 2 ans en général. Environ 8 mois après les premières séances, la pilosité commence à réellement diminuer. Mais ce n’est qu’après 24 mois qu’il est possible d’arborer une peau vraiment imberbe sur la zone traitée. Par la suite, l’électrolyse étant très efficace, il est possible de rester de nombreuses années sans avoir à faire d’entretien.

L’épilation laser

Dans le cas du laser, il faut patienter environ une année avant de voir les résultats. Les praticiens interviennent généralement sur 5 à 7 séances. Chaque séance aide à détruire les poils visibles au moment du traitement. Ainsi, il faut attendre que ceux qui n’avaient pas poussé puissent être suffisamment visibles pour être traités. Cette période d’attente dépend donc de chaque patient. La durée d’une séance est fonction de la taille de la zone à traiter. Lorsque la zone est peu étendue, 10 minutes sont suffisantes. Mais dans le cas d’une partie large, le médecin peut travailler pendant près d’une heure sur la peau du patient. Une fois encore, nous précisons que ces données sont variables. Elles dépendent de la technologie utilisée et du niveau de pilosité du patient. Une fois les résultats définitifs observés, il restera quand même des poils, quoiqu’invisibles à l’œil nu. De petites retouches peuvent donc être nécessaires par moment (une épilation classique devrait suffire).

La lumière pulsée

Si vous commencez à désespérer de trouver une technique qui fournit des résultats plus rapidement, vous serez heureux d’apprendre que la lumière pulsée ne demande généralement que 3 à 5 séances. Ces dernières doivent être espacées de 2 mois environ. Au bout de 6 mois, les premiers résultats sont clairement visibles. Environ 80 % des poils sont détruits après 10 mois. Environ 2 ans après le traitement, il est judicieux de programmer une séance d’entretien.

Au bout du compte, retenons que les techniques d’épilation définitive nécessitent un minimum de 10 mois avant de présenter des résultats satisfaisants. Vous devez toutefois garder à l’esprit que plusieurs paramètres entrent en ligne de compte et que seul le médecin peut vous donner une durée précise. À l’aide d’un plan personnalisé, il pourra déterminer vos besoins et définir les étapes de déroulement du traitement.

Previous articleComment enlever des faux ongles ?
Next articleDes idées pour des invitations de mariage qui ont du style