Qu’est-ce que l’huile de CBD ?

huile de CBD

Le cannabidiol (CBD) est une molécule qui se trouve naturellement dans le cannabis. Il est le composant principal de plusieurs produits, dont l’huile de CBD. Celle-ci est considérée comme l’un des produits phares des boutiques spécialisées. Reconnue légale, l’huile de cannabidiol est consommée par un bon nombre de personnes pour différents motifs. Qu’est-ce que l’huile de CBD ? Découvrez-la dans cet article à partir de trois principaux points : sa fabrication, les différents types et la règlementation qui l’encadre.

Comment l’huile de CBD est-elle fabriquée ?

Le chanvre utilisé pour la production de l’huile de CBD est de qualité biologique. Il est cultivé dans des conditions appropriées, loin des sources de pollution et sans ajout de produits chimiques. La culture de cette plante est régie en France par un cadre règlementaire clair pour garantir la légalité de la matière végétale et aussi sa qualité nutritive.

Seules les semences certifiées ou les variétés qui respectent la règlementation française ou européenne sont autorisées à être cultivées. La plante doit notamment contenir moins de 0,3 % de THC ou tétrahydrocannabinol, la molécule psychotrope du chanvre. Les jeunes plants de cannabis concentrés en CBD sont récoltés et le cannabidiol est extrait grâce à différents procédés à savoir : l’extraction au CO2, à l’huile alimentaire ou par solvant liquide.

extraction huile

L’extraction du CBD par solvant liquide

L’extraction du CBD par solvant liquide repose sur l’utilisation d’une substance chimique comme le butane, le propane ou l’éthanol pour faire fondre les molécules présentes dans la plante de chanvre. Elle consiste à tremper les jeunes plants de cannabis récoltés dans un des solvants mentionnés précédemment.

Sous l’action du composé chimique, les fleurs, les feuilles et d’autres parties du chanvre libèrent les cannabinoïdes, les terpènes et les principes actifs qu’elles contiennent. Après la dissolution des molécules contenues dans le chanvre, le solvant utilisé est ensuite retiré par évaporation. À ce stade, les fabricants s’assurent que l’entièreté du composé est extraite afin d’éviter les potentiels effets nocifs de la présence des résidus dans le produit fini. La rapidité et le coût peu élevé de cette technique font qu’elle séduit bon nombre de fabricants.

L’extraction du CBD à l’huile alimentaire

Certaines huiles alimentaires ont la propriété de dissoudre les cannabinoïdes du chanvre. Pour extraire le CBD et les autres principes actifs au moyen de ce solvant, on procède d’abord à la décarboxylation des plants de chanvre fraichement récoltés. Il s’agit de les porter à une certaine température pendant une période définie pour les chauffer. L’augmentation de la température permet d’activer les précurseurs chimiques afin qu’ils achèvent leur transformation. Par exemple, la décarboxylation permet de transformer l’acide cannabidiolique (CBDA) en CBD et l’acide tétrahydrocannabinolique (THCA) en THC.

La matière végétale décarboxylée est de nouveau chauffée après l’ajout d’une huile végétale. À la fin du processus, la teinture utilisée intègre les ingrédients qui composent l’huile de CBD et rend le produit plus riche grâce aux nutriments qu’elle apporte. Les huiles les plus utilisées pour l’extraction du CBD sont celles de coco, de sésame, d’olive, etc.

L’extraction du CBD au CO2 supercritique

La méthode au CO2 supercritique est considérée comme la plus efficace pour extraire le CBD du chanvre. Elle mise sur l’utilisation du dioxyde de carbone après sa transformation en liquide. Cela se réalise par l’exposition du gaz à des températures et pressions contrôlées. Le dioxyde de carbone transformé en solvant liquide a la propriété de faire fondre les principes actifs contenus dans le chanvre.

Les plants sont récupérés puis trempés dans le dioxyde de carbone liquide. Sous l’action du solvant, les cannabinoïdes, les terpènes et les autres substances du chanvre se libèrent. La matière obtenue subit un processus de raffinement. Celui-ci permet de séparer les molécules et le CO2 supercritique par une manipulation savante des températures et pressions. L’extraction du CBD au CO2 supercritique permet de retirer un plus grand nombre de molécules grâce à son degré élevé de précision. Néanmoins, elle implique l’utilisation d’un matériel coûteux et des habiletés techniques pointues.

L’extrait de CBD obtenu au moyen de diverses techniques se présente sous forme d’une pâte visqueuse concentrée en cannabidiol et autres cannabinoïdes du chanvre. Il sera soumis à d’autres manipulations pour donner les différents types d’huiles de CBD.

Quels sont les différents types d’huiles de CBD disponibles ?

types d'huiles de CBD

Il existe dans les boutiques spécialisées trois types d’huiles de CBD. Ceux-ci offrent des compositions différentes, même s’ils ont en commun le cannabidiol :

  • l’huile de CBD isolé,
  • l’huile de CBD à spectre large,
  • l’huile de CBD à spectre complet.

L’huile de CBD isolé, un produit essentiellement riche en cannabidiol

L’huile de CBD offre une composition réduite : elle renferme uniquement du cannabidiol. Pour produire ce type d’huile, l’extrait de CBD subit un processus de filtrage et d’hivernage. Le premier permet de raffiner la substance en retirant les composés indésirables.

Le second consiste à retirer les acides gras, les terpènes, et les cannabinoïdes que contient l’extrait à l’exception du CBD. Moins puissante, l’huile de CBD isolé est appréciée par les personnes qui souhaitent consommer du CBD pur. L’absence du THC et des autres cannabinoïdes en fait un produit pur.

L’huile de CBD à spectre large, un produit sans THC

À la différence de la teinture d’isolat de CBD, l’huile à spectre large offre une composition plus étendue. En plus du cannabidiol, on y trouve les autres principes actifs du chanvre. Il faut néanmoins mentionner qu’elle ne contient aucune trace de THC. Ce dernier est retiré grâce à la chromatographie en phase liquide.

C’est une technique qui permet d’extraire avec précision un élément chimique d’un ingrédient, même si ce dernier est faiblement présent. Les autres composés du mélange sont préservés. L’huile de CBD à spectre large est plus puissante que celle à base d’isolat. Sa composition élargie augmente le nombre d’interactions entre les molécules, ce qui rend le produit plus efficace.

L’huile de CBD à spectre complet, la somme des composés actifs du chanvre

La teinture de CBD à spectre complet est considérée comme la plus puissante parmi les différents types d’huiles de CBD. Elle constituera un excellent cadeau personnalisé pour un amateur de CBD. Contrairement à la composition de l’huile à base d’isolat, elle conserve toutes les molécules présentes dans l’extrait de chanvre. En plus du cannabidiol, on y trouve les autres cannabinoïdes tels que le THC, le CBDV (cannabidivarrine), le CBC (cannabichrome), le CBG (cannabigerol), le CBN (cannabinol).

La riche composition de l’huile de CBD à spectre complet s’explique par son processus de fabrication. Après avoir filtré l’extrait de CBD pour le débarrasser des molécules indésirables comme la chlorophylle, aucun autre processus ne s’ajoute. Cela permet de préserver la richesse moléculaire de la substance et d’augmenter sa puissance.

En conservant tous les principes actifs, on favorise l’effet entourage. Des recherches ont permis de découvrir que les cannabinoïdes fonctionnent mieux lorsqu’ils sont entourés d’autres éléments comme les terpènes, les flavonoïdes, les polyphénols, les acides gras, etc. Dans la composition des huiles de CBD, la présence du THC bénéficie d’une attention particulière, car elle est régie par un cadre juridique strict qui varie d’un pays à un autre.

Que dit la loi française sur la consommation d’huile de CBD ?

consommation d'huile de CBD

Bon nombre de personnes confondent le THC et le CBD. S’ils sont issus de la même plante, ils ont des effets et un statut juridique différent. Le CBD est légal en France et en Europe. Il n’est pas un stupéfiant et sa consommation n’entraine pas d’effets néfastes sur la santé. En revanche, le THC est une molécule psychoactive qui entraine l’addiction ou l’intoxication chez le consommateur. C’est une drogue et à ce titre, il est interdit en France et dans les autres pays d’Europe.

En dépit de son statut, la loi autorise la présence du THC dans le CBD à un certain seuil au-delà duquel le produit devient illicite. Des recherches scientifiques fiables ont prouvé qu’à faible dose, le THC n’a pas d’effets néfastes sur la santé. L’arrêté du 31 décembre 2021 précise que « Les extraits de chanvre ainsi que les produits qui les intègrent, doivent avoir une teneur en THC qui n’est pas supérieure à 0,3 % ». Autrement dit, le CBD et les produits dérivés sont légaux dès lors que le seuil règlementaire de THC est respecté. L’huile de CBD est licite à condition d’avoir moins de 0,3 % de THC.

Quelles recherches scientifiques ont été menées sur l’huile de CBD jusqu’à présent ?

Ces dernières années, l’huile de CBD gagne en popularité. De plus en plus de personnes souhaitent expérimenter les potentiels effets de ce produit. Sa richesse moléculaire fascine les chercheurs depuis plusieurs décennies et les recherches pour cerner toutes ses potentialités se multiplient.

D’après une étude du Monde, environ 18 % [1] de la population mondiale a accès au CBD thérapeutique. En ce qui concerne les différents types d’huiles de CBD, des travaux scientifiques ont permis d’en savoir plus sur leur efficacité. Il a été avancé que le cannabidiol seul fonctionne moins que s’il est accompagné d’autres principes pour une réaction synergique [2]. Une huile qui contient l’ensemble des richesses moléculaire du chanvre sera donc plus puissante et plus efficace qu’une autre qui a une composition réduite.

D’autres études se sont intéressées aux relations entre l’huile de CBD et d’autres produits comme le tabac ou l’alcool. Des chercheurs américains et anglais ont ainsi découvert que la consommation du CBD à une certaine dose pourrait aider à combattre l’addiction aux drogues et l’alcool [3]. On parle aussi des effets amincissants de cette huile. Malgré la riche documentation sur le CBD et ses produits dérivés, de nouvelles recherches sont en cours pour mieux comprendre l’univers de cette molécule.

[1] https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/01/06/legalise-depenalise-prescrit-le-cannabis-dans-le-monde-en-neuf-graphiques_5238203_4355770.html

[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6334252/

[3] https://www.nature.com/articles/s41386-018-0050-8

Previous articleÉpilateur visage : bonne ou mauvaise idée ?
Next articleBien porter la jupe écossaise grande taille : astuces et idées tenues