Bronzage : quel est mon phototype ?

Bronzage  quel est mon phototype 

Aaaaah la plage, le soleil, les chichis-beignets-chouchous, le son des vagues et l’odeur de la crème solaire… En parlant de bronzage : connaissez-vous votre phototype ? Car si nous ne sommes pas toutes égales en tailles de jean, il en va de même pour la production de mélanine et les coups de soleil. Certaines bronzent dès les premiers beaux jours quand d’autres ne récoltent que des brûlures. Histoire de bien préparer l’été, on vous dit si vous êtes plutôt un phototype 5 ou 1, et pourquoi il est important de le savoir. 

Pourquoi définir son phototype

les différentes phototypes peau
@PharmaGDD

Le phototype — que l’on connaît également sous le nom d’échelle de FitzPatrick — dépend des caractéristiques de la peau, qui diffèrent d’une personne à une autre. Savoir si on est plutôt de phototype 2 ou 6 permet d’anticiper les conséquences d’une exposition au soleil. Et bien sûr, de choisir un indice de protection solaire adapté. Lorsque l’on bronze, c’est grâce à la production de mélanine de notre corps. Et plus l’épiderme est clair, moins on en produit et plus il faut protéger sa peau. Car la mélanine filtre les rayons UV. Pas autant qu’une crème solaire évidemment, mais tout de même. 

La classification du phototype repose sur 4 critères : la couleur des cheveux et la teinte de la peau, la fréquence des coups de soleil et le type de bronzage — quand bronzage il y a. 

Phototype 1 : gare aux brûlures !

Vous êtes de phototype 1 si : 

  • Vous avez la peau laiteuse et les yeux clairs
  • Vous prenez des coups de soleil à chaque fois que vous vous exposez
  • Vous avez pas mal de taches de rousseur
  • Vous ne bronzez jamais : vous passez de blanche à rouge (sans passer par la case départ et sans toucher 200 euros)

Vous faites partie de ces personnes qui doivent éviter le soleil. L’indice de protection solaire 50 doit être votre meilleur ami de l’été ! Ne sortez jamais sans. Et même mieux, couvrez votre peau lorsque vous devez rester au soleil. 

Phototype 2 : restez prudente

Vous êtes de phototype 2 si : 

  • Votre peau est claire et propice aux taches de rousseur
  • Vos cheveux sont blonds à châtain clair
  • Vous prenez souvent des coups de soleil
  • Vous parvenez à repartir de vacances avec un léger hâle 

Pour vous aussi, il ne faut jamais tenter un indice de protection solaire inférieure à 50. En effet, votre production de mélanine est insuffisante pour filtrer les rayons UV. Autant que possible, il vous est conseillé d’éviter le soleil ou alors de vous tartiner généreusement de crème solaire. 

Phototype 3 : l’intermédiaire

Le phototype 3 est celui des peaux claires à mates, qui finissent toujours par bronzer, même si elles prennent quelques coups de soleil. Elles peuvent également voir apparaître quelques taches de rousseur à l’arrivée des beaux jours. Pour protéger sa peau du vieillissement prématuré de la peau et prévenir le risque de cancer de la peau, vous devez adapter votre indice de protection solaire. Commencez avec une crème solaire SPF 50 pour vos premiers jours à rester au soleil, puis passez à un SPF 30 quand vous commencez à prendre des couleurs

Phototype 4 : allégez votre indice de protection solaire

Le phototype 4 est le plus répandu en France et en Europe. Il se reconnaît à : 

  • Des cheveux blonds ou châtains 
  • Une peau mate ou à peine claire
  • Des cheveux plus foncés
  • une absence de coups de soleil
  • un bronzage facile, progressif et doré 
  • une absence de taches de rousseur

À partir du phototype 4, on passe à l’indice 30. En effet, la production de mélanine est suffisante pour assurer une protection un peu plus efficace. La crème solaire vient alors en soutien. 

Phototype 5 : couleur café

Le phototype 5 est celui des personnes que nous envions bien souvent. La peau brune qui ne connaît pas les coups de soleil, le bronzage dès les premiers beaux jours, la peau bronzée comme un pain d’épices à la fin des vacances… Les personnes de ce phototype ont généralement les cheveux et les yeux foncés. On parle alors de phototype méditerranéen pour ces personnes qui font ami-ami avec le soleil sans craindre de brûler ! Cependant, si vous êtes dans ce cas, vous n’êtes pas dispensée d’appliquer une crème solaire ! Un indice de protection solaire 15 sera cependant suffisant pour filtrer les rayons ultra-violets. Oui, parce que les cancers de la peau et le vieillissement prématuré ne se soucient guère de votre phototype ! Il faut donc toujours sortir couvert !

Phototype 6 : une production de mélanine au taquet

connaître phototype

Le phototype 6 est celui des peaux noires. Pas de coups de soleil ni de tâches de rousseur, des cheveux et des yeux de couleur foncée : la production de mélanine est en force ! Ce type de peau filtre naturellement les rayons UV, mais une crème solaire SPF 15 permettra tout de même d’apporter de l’hydratation et de protéger sa peau du vieillissement prématuré. 

Coups d’amour et coups de soleil

Bien évidemment, ces histoires de phototype ne concernent pas les enfants, dont la peau fragile doit toujours être protégée ! Gardez bien en tête que les coups de soleil ne sont pas les pires conséquences d’une exposition au soleil. Sur le moyen ou le long terme, le vieillissement cutané voire le cancer de la peau sont le prix à payer… Alors on fait ami-ami avec les crèmes solaires haute protection, et on les choisit Oceans Friendly, pour protéger sa peau autant que sa planète ! Et aussi, on surveille bien ses grains de beauté

Previous articlePourquoi est-ce si important de bien dormir ?
Next articleCréation de menus, déco, photobooth… Nos 7 idées de DIY pour mariage